Philippe Varone

56 ans – Sion Marié, 2 enfants Master en économie HEC Lausanne

Afin de permettre à chaque village ou quar- tier de se développer harmonieusement et de pratiquer le vivre ensemble au quotidien, il est capital d’y aménager des infrastructures de qualité (école, structures d’accueil, maison de quartier, places de jeux, jardin partagé...) et de soutenir les associations locales qui s’engagent avec générosité afin d’animer et de faire vivre leur communauté. La rénovation de la maison des Scorpions et le projet de jardin partagé, tous deux à Châteauneuf, ainsi que l’ouverture d’une UAPE à Uvrier en sont des exemples. L’agrandissement en cours de l’école et l’arrivée du nouveau collège en 2024 permettront aux habitants du quartier de Champsec/Vissigen et à l’ensemble de nos citoyens de bénéfi- cier de nouvelles infrastructures collectives de qualité. Aproz sera desservi, avec une cadence de 20 minutes, par une nouvelle ligne de bus dès la mi-décembre. Pour prendre le pouls des attentes de la population, il est nécessaire d’être à son écoute. Je privilégie ainsi les démarches participatives qui accompagnent tous les projets d’importance de notre ville, à l’image de ce qui est en cours pour le quartier de Ronquoz 21. Cela permettra de vivifier la vie démocratique de notre collectivité en y intégrant les attentes du plus grand nombre. Le développement de Sion doit se faire de manière inclusive et impose une communication régulière.

Nadine Pardo

65 ans – Sion Mariée, 2 enfants Diplôme en soins infirmiers CAS en gestion

Sion est connue loin à la ronde pour son art de vivre et son riche patrimoine. Le PLR Sion souhaite valoriser ces atouts et soutenir les nombreux acteurs culturels et touristiques, pour faire de Sion une destination incontournable, au cœur des Alpes. Vivre à Sion, c’est cultiver un art de vivre, partager un important patrimoine archéologique et bâti, et bénéficier d’une situation privilégiée. Je souhaite encourager l’écoute et le dialogue avec les citoyens, les acteurs culturels, touristiques et sportifs, afin de mettre en valeur et de développer notre attractivité et nos infrastructures. Je serai attentive à l’accessibilité des deux emblèmes de notre ville que sont la basilique de Valère et le château de Tourbillon. Je souhaite également encourager la découverte de nos richesses patrimoniales par les enfants et les jeunes de Sion. Notre ville est aussi résolument tournée vers l’avenir. Le futur quartier Ronquoz 21 accueillera de nouvelles constructions de qualité et de nombreux espaces verts, à l’exemple de ce qui a été réalisé au cours Roger Bonvin, ainsi que des commerces et des bureaux. L’avenir passe aussi par la future liaison plaine-montagne ou encore le réaménagement de la place de la Planta.

Raphaël Marclay

39 ans – Sion Master HEC Diplôme d’expert- comptable

L’urgence climatique est une évidence, pour- suivons nos actions en faveur de la transition énergétique et du respect de l’environne- ment ! Le PLR Sion assume une ligne claire, responsable, efficace et participe active- ment à la réalisation de projets concrets. Le chauffage à distance de l’UTO fournira à nos concitoyens une source thermique équivalant à la consommation de 10 millions de litres de mazout par an. Le turbinage des eaux potables ou la méthanisation des déchets organiques et des boues de STEP permettent par exemple de valoriser une énergie jusqu’alors perdue. Je veux pour- suivre les investissements consentis par la ville dans les installations hydroélectriques qui garantissent une énergie propre et renou- velable. L’exploitation de la biomasse (forêts), des ressources solaires et géothermiques en guise de substitution aux énergies fossiles permettront d’augmenter la production d’énergies nécessaires à la transition éner- gétique afin de soutenir notamment l’électro- mobilité. Sion doit poursuivre sa mue vers des aménagements urbains favorisant la mobilité douce, la biodiversité et permettant de limiter les îlots de chaleur. Enfin, je souhaite que chaque citoyen soit informé afin qu’il puisse, par ses actes vertueux, être responsable et contribuer à la transition énergétique. La cité du futur sera autosuffisante, la transition énergétique se poursuit !

Chantal Paladini

51 ans – Sion 1 enfant Licence en droit Diplôme universitaire de médiation

Le PLR Sion soutient les grands projets qui dessinent l’avenir de Sion, à l’instar des nouveaux quartiers exemplaires que sont Cour de Gare et Ronquoz 21, ou encore de la liaison plaine-montagne vers les Mayens de l’Ours et les 4 Vallées. Le PLR Sion soutient la poursuite de la collaboration avec les communes voisines et un développement urbain qui privilégie la qualité de vie de nos concitoyens et la durabi- lité. Notre fantastique ville a fortement évolué ces dernières années, les projets ont été et sont nombreux et attrayants. L’un de nos défis majeurs est de poursuivre sur cette lancée. Je me battrai pour continuer à favoriser l’émergence d’espaces verts, pour accorder plus de place à la nature au centre-ville et renforcer la végétation, que ce soit sur les bâtiments où par des cordons boisés. Je soutiendrai la création de nouveaux espaces publics conviviaux pour les habitants de tous âges confondus au cœur d’îlots de verdure (espace de repos, place de jeux, etc.). Je soutiendrai également la promotion d’éco- quartiers et, par extension, l’exploitation des toitures et le développement du chauffage à distance.

Christelle Sierro Fardel

42 ans – Sion Marié, 4 enfants Bachelor en Travail social et formation en économie d’entreprise HES

Le PLR Sion soutient les différents pôles et filières de formation et d’innovation, de l’école obligatoire à la recherche de pointe. Une formation de qualité et l’investisse- ment dans le capital humain sont essentiels dès la première année scolaire. L’école doit tenir compte des changements sociétaux et environnementaux. Intégrer ces change- ments, c’est poursuivre les investissements dans les UAPE et développer les études à midi afin de favoriser l’équilibre familial. Il s’agit également de développer les enseigne- ments bilingues sur l’ensemble du territoire communal. Je propose également d’impliquer et de sensibiliser les élèves aux défis écolo- giques et de verdir les cours d’école. Afin de répondre au manque de personnel qualifié et donc aux besoins de notre tissu écono- mique, je propose d’investir et de soutenir le développement d’une école technique et de poursuivre collaborations et synergies avec l’EPFL Valais Wallis et la HES-SO. En misant sur la formation, du primaire au tertiaire, nous soutenons une économie innovante et durable, créatrice d’emplois et de valeur ajoutée. La ville de Sion a les moyens de ses ambitions et collabore dans cette optique avec le canton et le quartier de l’innovation.

Olivier Juillerat

42 ans – Sion Marié, 4 enfants Bachelor en Travail social et formation en économie d’entreprise HES

La mobilité a changé. Le PLR Sion mise sur des infrastructures de qualité qui permettent aux différents modes de transport de coha- biter : transports publics (augmentation des cadences), pistes cyclables, zones piétonnes et de rencontre, parkings en périphérie (Roches Brunes, Échutes, etc.). Nous voulons que chacun trouve sa place dans l’espace public. Pour ma part, je soutiens la réalisation d’un axe cyclable est-ouest Bramois/Uvrier – Pont-de-la-Morge, d’une distance d’environ 5 km et une durée de 15 à 20 minutes, ainsi qu’un axe nord-sud. Devenus nécessaires suite au développement exponentiel du vélo et notamment du vélo électrique, ces projets apporteront de nombreux bénéfices à la ville et à ses habitants : notamment davantage de sécurité pour les usagers, moins de conges- tion aux heures de pointe, moins de bouchons sur les transversales et moins de pollution. Je souhaite également améliorer la cadence des bus afin de mieux desservir les lieux straté- giques. L’attractivité de Sion est indéniable et mérite d’être prise en compte dans notre politique urbanistique. La mobilité douce, par la réalisation d’aménagements sécurisés pour les cyclistes, n’est ni une question de couleur politique ni une lutte entre voitures et vélos, elle représente une vision d’avenir concrète.